Poulets Bantam japonais


Utilisation: Cette race de poulet Bantam japonaise extraordinaire et ornementale était à l'origine favorisée par la classe aristocratique de la société japonaise en tant qu'oiseaux de jardin ornementaux. Les poules font de merveilleuses mères et pondent en moyenne 1 très petit œuf blanc crémeux par semaine.

L'histoire: Le Bantam japonais est arrivé au Japon dès le 7ème siècle, peut-être d'origine indochinoise. Au Japon, ils sont appelés Chabo, ce qui se traduit par nain ou bantam ainsi que par un type de bonsaï. Le Bantam japonais a été admis dans l'American Poultry Association's Norme de perfection en 1874.

Conformation: Le Bantam japonais a une grande queue dressée qui repose en avant sur le corps créant une apparence en forme de V. Les ailes sont grandes et maintenues à un angle vers le bas, ce qui, en combinaison avec leurs courtes tiges jaunes, les fait toucher le sol. L'APA reconnaît les variétés de couleurs suivantes: rayé, noir, chamois à queue noire, blanc à queue noire, brun rouge, gris, tacheté, blé et blanc. Le peigne, les caroncules et les lobes d'oreille de la race sont rouge vif ou rouge foncé et de taille moyenne à grande. Les coqs japonais Bantam pèsent 26 onces et les poules pèsent 22 onces.

Considérations spéciales / Notes: Le Bantam japonais peut être une race de poulet difficile pour les nouveaux éleveurs de volailles car sa forme et son plumage sont difficiles à obtenir et nécessitent une attention particulière. Il souffre également d'une combinaison d'allèles (une forme alternative d'un gène) qui tue environ 25 pour cent des poussins peu de temps avant l'éclosion. La race n'est pas résistante au froid et pendant les mois d'hiver, elle nécessitera des coopératives isolées, parfois avec l'ajout de chaleur supplémentaire. L'American Bantam Association les compte parmi les 10 races de poulet les plus populaires, preuve que les passionnés de volaille estiment qu'ils valent l'effort supplémentaire. Lorsqu'ils sont autorisés à se déplacer en liberté, les bantams japonais se nourrissent et volent avec plaisir. Ils sont apprivoisés facilement, même si les coqs peuvent être agressifs.


Voir la vidéo: RECETTE JAPONAISE: LE RAMEN


Article Précédent

Quand tu t'y attends le moins …

Article Suivant

Élevage de volaille: 9 conseils pour préparer votre plan d'affaires